Exercice de style n°20

7,00

Maîtrisez à la perfection la construction de votre intrigue en réduisant votre histoire à sa plus simple expression.

Cet exercice de style contient un cours et une invitation à écrire une nouvelle.

Cet exercice est extrait des 22 exercices d’écriture pour auteur pressé de publier.

Catégorie :

Description

L’art délicat et oublié de la phrase

L’écrivain demeure un tourneur de phrase. Ce n’est pas aussi simple que vous l’imaginez. Pire encore, vos acquis scolaires ont créé des habitudes qui vous gênent sans doute encore aujourd’hui. Lisez la suite pour comprendre pourquoi.

À l’école ; vous deviez délivrer le maximum de connaissances sur un sujet dans un temps limité. Plus vous vous montriez savant, plus vous vous attendiez à être récompensé pour vos efforts par une bonne note. Vous avez appris dès le plus jeune âge à produire un maximum de phrases en un minimum de temps. Cette productivité n’a rien à voir avec l’art d’écrire. L’écriture n’est pas  un sprint. La qualité d’un texte ne s’évalue pas à sa longueur.

Si l’auteur à une capacité infini à se dire, le lecteur dispose d’un temps limité pour vous lire. L’écrivain vise donc d’abord à être bref s’il veut être lu.  Il ne cherche pas à faire de longs développements savants, mais à communiquer sa pensée le plus simplement et le plus rapidement possible. C’est le contraire de ce que vous avez appris dès le plus jeune âge. La première des règles de l’art d’écrire se réduit à cette formule : un maximum de sens en un minimum de mots.

Gustave Flaubert, souvent considéré comme l’un des plus grands stylistes français, pensait que la beauté de l’écriture provenait de la précision des mots et de leur nombre limité pour exprimer une pensée.

 « Les œuvres les plus belles sont celles où il y a le moins de matière ; plus l’expression se rapproche de la pensée, plus le mot colle dessus et disparaît, plus c’est beau. » Ce conseil vaut aussi pour la phrase. Trop d’auteurs s’attardent sur leurs idées en négligeant leur formulation et leur utilisation. Ils sont bavards, verbeux, maladroits. Ils en font des tonnes. Cette réalité déstabilise souvent ceux qui pratiquent l’art d’écrire.

À l’esprit livre nous observons souvent les mêmes erreurs. Les auteurs d’adonnent à la libre association d’idées. Elle leur sert à produire et à enchaîner leurs phrases. Ils perdent ainsi de vue leur sujet, leurs développements deviennent des  digressions. La ponctuation reste approximative. Le point arrive trop tôt ou trop tard au risque de ne pas parvenir à exprimer complètement leur idée ou de la diluer. Ils ignorent ce qu’est au juste une phrase.
Ces auteurs n’ont pas non plus une idée précise de ce qu’est une histoire. Ils confondent le récit d’un événement avec une observation, une émotion, un  sentiment, une parole rapportée.

Si vous vous sentez concerné, dites-vous bien qu’il ne vous manque qu’un peu de technique et de l’entraînement bien tourner vos phrases.

Cet exercice d’écriture qui va vous permettre d’acquérir ce savoir-faire. Il se présente comme un défi : raconter une histoire en une seule phrase en respectant bien sûr les règles usuelles de la ponctuation. C’est l’un des exercices préférés de nos stagiaires.
Cet exercice contient :
– Des explications sur le ce qu’est une phrase et la conception d’une histoire
– Une consigne d’écriture
– Des conseils d’auteur : Maupassant, Flaubert, Le Clezio
– Des extraits choisis : Jacques Sternberg, Félix Fénéon, Sophie Calle
– Et une bibliographie.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.