6 000 signes espaces compris N°1

2,99

6000 signes espaces compris au maximum ! C’est la première consigne que reçoivent les auteurs lorsqu’ils entrent en formation à L’esprit livre school : il s’agit de la longueur maximale pour publier sa nouvelle dans l’atelier d’écriture en ligne.

De nombreux romanciers ont appris leur métier en rédigeant des nouvelles. Il était donc tout à fait légitime de proposer à nos auteurs en formation de se livrer à cet exercice pour apprendre le métier.

Cette brièveté est un défi d’écriture auquel s’ajoute celui d’écrire une nouvelle. La nouvelle est un genre exigeant. Elle surprend, attise la curiosité, coupe le souffle, réveille les esprits engourdis, tient en haleine les lecteurs du premier au dernier mot. Sa fulgurance sublime le quotidien, explore des possibles, met en exergue les situations les plus savoureuses. Sa variété de tons, de formes, de genres, d’intrigues permet aux écrivains de s’exprimer pleinement ; et surtout de progresser afin de percer dans l’édition.

Ce recueil regroupe les meilleures nouvelles rédigées en 2019 et présente 15 écrivains en devenir.

Si vous avez une âme de découvreur de talents, soutenez-les et laissez-nous vos avis de lecture à cette adresse : contact@esprit-livre.com

Si ce défi des 6000 signes espaces compris vous tente ainsi que la formation d’écrivain, présentez-nous votre projet sur cette page : https://esprit-livre.com/form-evaluation-projet-ecriture.php

 

 

 

 

Catégorie :

Description

 

 

« Je tiens la nouvelle pour la meilleure école d’écriture. »

Hervé Bazin

 

Avant-propos

 6000 signes espaces compris  au maximum ! C’est la première consigne que reçoivent les auteurs lorsqu’ils entrent en formation à L’esprit livre. Vous vous demandez sans doute à quoi correspond ce format ainsi que le bien-fondé d’une telle exigence ? 6 000 signes, c’est aussi 1000 mots, 5 minutes de lecture, 2 pages au format A4, police Times New Roman, taille 12, 5 pages d’un livre au format A5.

Cette injonction définit aussi un objectif d’écriture familier aux écrivains : une distance à parcourir quotidiennement pour se mettre en jambes et en doigts. Stephen King, Jack London en ont fait une règle incontournable. John Steinbeck a augmenté le niveau de performance à 2000 mots par jour, Ernest Hemingway l’a réduit à 500. Marty Schwartz a même élevé le défi à 1000 mots par jour durant 1000 jours. Seule une pratique régulière de l’écriture permet de garder son élan, de clarifier sa pensée, de sentir son texte se construire, de galvaniser sa motivation pour aller jusqu’au bout de son geste créatif. Cette discipline permet de parvenir à la publication d’un livre. Les écrivains le savent et veillent à ne pas être interrompus.

En formation, les auteurs débutants ne pratiquent pas quotidiennement l’écriture. La constance nécessaire à l’apprentissage et à l’écriture reste à construire, plus au moins selon les profils. La progression dans nos formations vise cet objectif des 6000 signes par jour. Au début, il s’agit d’atteindre cet objectif au moins une fois par mois, voire tous les 15 jours ou une fois par semaine pour les formations intensives. L’entraînement reste au cœur de la performance. La vitesse de production augmente naturellement avec la maîtrise de l’écriture. C’est à cette réalité que L’esprit livre convie chaque auteur lorsqu’il envisage de progresser en se formant. Nous recommandons à nos auteurs de s’y consacrer au moins une heure par jour.

Ces 6000 signes espaces compris sont des mots qui résonnent dans les esprits de ceux qui suivent nos formations. Cette limite de publication en ligne est infranchissable sur le site de L’esprit livre school. Ainsi, ces aspirants écrivains apprennent à canaliser leurs envies, leur énergie, leur imagination, leurs émotions pour suivre une démarche créative présentée dans une consigne d’écriture. Si vous ignorez tout des consignes d’écriture, sachez qu’elles ne sont pas tout à fait  des exercices mais plutôt des invitations à écrire de manière ludique. Elles présentent des activités d’écriture, des techniques d’écriture, des procédés d’écrivain, des défis, des suggestions inattendues, des exemples extraits d’œuvres d’écrivains majeurs. Ces consignes d’écriture sont des activités de formation conçues pour développer des compétences.

Cette limite des 6000 signes oblige les auteurs à penser à leurs lecteurs. Le défi consiste à raconter rapidement son histoire en sollicitant peu de temps de lecture. Aux auteurs d’investir l’écriture en clarifiant leurs idées, leurs intentions, leurs stratégies pour saisir l’attention de leurs lecteurs. Plus question de se laisser aller à écrire sans exigence au fil de la plume.On écrit pour être lu et sans lecteurs, l’écrivain n’existe pas. Ils doivent ainsi définir précisément leur sujet, l’intrigue et les ressorts narratifs. Il leur faut aussi choisir un angle, trouver une manière de raconter avec un style vif et concis nourri d’effets puissants qui impressionneront leurs lecteurs. Il est donc plus difficile techniquement d’exprimer une histoire en quelques pages.

Cette brièveté accélère l’assimilation des compétences clés. Ces auteurs apprennent à élaguer l’inutile, le redondant, les clichés pour ne retenir que le meilleur. Ils se frottent à cette nécessité de produire des écrits de qualité. C’est à cette condition qu’un lecteur devient curieux et éprouve un désir de lire. S’il est séduit, qu’il a un coup de cœur, une rencontre s’opère.

Enfin, la brièveté est le signe de l’excellence. Pensez à toutes ces citations qui orientent nos choix, nos vies et nos destins. Elles marquent nos esprits, irriguent nos intelligences et s’installent dans notre mémoire. La nouvelle utilise cette même économie de moyens : dire beaucoup en utilisant le moins de mots possible. Simplicité, sobriété, clarté ; efficacité. Autant de qualités stylistiques à maîtriser. Sa technicité maintient l’auteur au contact de la réalité de l’écriture : il faut toujours s’y mettre qu’importe le parcours ou l’expérience. Il faut toujours se soucier de ses lecteurs et se relire avec un esprit critique affûté. L’écriture de la nouvelle rend humble et préserve ainsi les auteurs de la suffisance, de la complaisance et de la vacuité. Elle maintient l’esprit en éveil pour le plus grand plaisir des lecteurs, qui pourront savourer l’intensité de chaque histoire.

 

Jocelyne Barbas

Fondatrice de L’esprit livre

Longueur de l’avant-propos : 4812 signes espaces compris ! 😉

 

Liste des auteurs sélectionnés

> Retrouvez les auteurs publiés sur leur blog 
Réseau social de L’esprit livre school

Brice Guillaume
https://brice-guillaume.esprit-livre.school

Jean-Hugues Chevy
https://jean-hugues-chevy.esprit-livre.school

Florence Gouin Leteuff
https://florence-gouin-letheuff.esprit-livre.school/

Nadine Moncey
https://nadine-moncey.esprit-livre.school/

Stephanie Priser
https://stephanie-priser.esprit-livre.school/

Eve Lieby
https://eve-lieby.esprit-livre.school/

Eve Raguenaud
https://eve-raguenaud.esprit-livre.school/

Virgine Roublique
https://virginie-roublique.esprit-livre.school/

Geneviève Theron
https://genevieve-theron.esprit-livre.school/

Thierry Guignaud
https://thierry-guignaud.esprit-livre.school/

Béatrice Vandevenne
https://beatrice-vandevenne.esprit-livre.school/

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.